A TABLE !, C'est sucré..., Saveurs de chez moi...

Pâté créole de la Réunion ( mais sucré ! ) à la crème de marrons.

 

 

 

A l’heure où la France métropolitaine savoure les galettes à n’en plus finir, ici, à la Réunion,nous mangeons notre pâté créole ! Oui, ici c’est la tradition ! Pour célébrer toute année qui débute, nous avons pour tradition de savourer en famille et entre amis un bon pâté créole (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître ^^). Attention, ce n’est ni une terrine, ni un pâté à tartiner sur une bonne tranche de pain ! Que nenii !

Cela fait penser à une pâte mi-brisée, mi-sablée, dans laquelle on insère une garniture à base de viande et d’épices. Dans la pâte, on retrouve du curcuma, une touche  de poivre et de thym. Dans cette même pâte, autrefois et encore aujourd’hui pour les puristes, il n’y avait pas la plaquette de beurre du supermarché, il y avait de la graisse (ou saindoux). La tradition veut aussi que cela se serve plutôt à l’apéritif qu’en dessert, avec un petit verre d’anisette (ou alcool anisé) servi bien froid, c’est encore plus meilleur ! Enfin, voilà. Que perdure cette tradition trèèèès longtemps, grâce aux anciens cahiers de recettes !

Le fait est que, personnellement, manger du pâté à l’apéritif, cela n’a jamais été mon truc. Puis, dans cette pâte mi-brisée, mi-sablée, légèrement sucrée, j’ai du mal à apprécier une garniture salée. Alors, depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours préféré le pâté créole, oui mais sucré ! J’entends encore certains de mes proches me dire « un vrai pâté est salé, sinon ce n’est pas un pâté, c’est un sablé ! ». Désolée, chers proches, et chers lecteurs puristes, mon pâté préféré à moi est sucré ! Et je persiste à l’appeler « pâté » car c’est aussi ma tradition du début du mois de janvier, non mais !

Les variantes sucrées existent bien sûr, dans toutes les bonnes pâtisseries vous en trouverez à la fois salés et sucrés. Pendant longtemps j’ai connu les pâtés à la papaye confite. Et puis un jour j’ai découvert celui à la crème de marrons et, depuis, c’est devenu mon préféré.

Mais attention. Mon pâté préféré est à la fois sucré ET croquant. De ce fait, la cuisson du pâté est pour moi déterminante. S’il n’est pas assez cuit, je n’aime ni son goût, ni sa texture. S’il est juste cuit, il n’est pas assez croquant. S’il est trop cuit, il peut aussi être trop sec ( et bizarrement c’est très sec que je le préfère, héhé !). Bref: il faut être vigilant et faire attention à la cuisson (et coloration) que vous désirez. 

Je vous laisse le réaliser et partager avec moi ensuite vos créations !

 

 

Pâté créole de la Réunion ( mais sucré ! ) à la crème de marrons.
Vos essentiels pour un grand pâté (une vingtaine de parts)
  1. - 500 g de beurre juste mou, à température ambiante (ici du beurre doux)
  2. - 1 kg de farine type 55
  3. - 1 / 2 cc de sel
  4. - 250 g de sucre cassonade
  5. - 1 cs de poudre de curcuma
  6. - 8 jaunes d’œufs
  7. - 3 à 4 cs d’alcool anisé
  8. - 6 à 8 cs de crème de marrons
  9. - 2 jaunes d’œufs pour la dorure
Les étapes de la recette…
  1. Dans le bol de votre robot, muni de la feuille, ou dans un grand bol, mélanger le beurre et la farine.
  2. Ajouter ensuite le sel, le sucre, le curcuma et mélanger encore.
  3. Incorporer enfin les jaunes puis l’alcool anisé.
  4. Pétrir, avec la feuille ou vos mains, pour rendre la pâte homogène. Si vous pétrissez manuellement, ne pas hésiter à étirer la pâte avec la paume d’une main.
  5. Recouvrir une plaque de papier sulfurisé ou d’un tapis de cuisson.
  6. Sur votre plan de travail, garder environ 30-50 g de pâte, à réserver pour la décoration, puis séparer votre pâte en deux.
  7. Abaisser le premier pâton en lui donnant une forme ovale d’environ 30 – 35 cm de long et 24 cm de large au centre. Le placer sur votre plaque.
  8. Répartir la crème de marrons sur celui-ci à l’aide d’une spatule coudée. Laisser environ 2 cm sur les contours de la pâte.
  9. Abaisser le deuxième pâton en lui donnant la même forme et plus ou moins les mêmes dimensions.
  10. Recouvrir la crème de marrons du second pâton ovale.
  11. Presser les contours avec vos doigts afin que la crème reste bien à l’intérieur du pâté durant la cuisson.
  12. Préchauffer votre four à 180°.
  13. Façonner la petite boule de pâte restante comme vous le souhaitez. Traditionnellement ce sont des feuilles et des petites billes rappelant des grappes de raisins. Ici j’ai ajouté des chiffres.
  14. Déposer les éléments décoratifs à la surface du pâté.
  15. Utiliser un pinceau pour badigeonner très légèrement le pâté de jaunes d’œufs une première fois.
  16. Utiliser la pointe d’un couteau pour tracer des traits à la surface de vos feuilles décoratives.
  17. Enfourner à 180° pendant 30 minutes.
  18. Au bout de ces 30 minutes, badigeonner à nouveau le pâté avec les jaunes restants et enfourner à nouveau pendant 30 minutes à 160° puis 15 minutes à 140°. Cuisson et coloration à surveiller / varier selon les fours. Pour une texture croquante souhaitée, avec la chaleur tournante de mon four, ce sont les étapes que j’ai respectées.
  19. Laisser le pâté refroidir sur une grille et servir à température ambiante le jour même ou le lendemain !
Bonne dégustation !
Notes
  1. J’aime le pâté quand il est bien croquant, sa texture est sablée. Si vous souhaitez une version moins sablée, je vous conseille 1h de cuisson à 170°.
  2. La garniture est bien entendu à varier : relire mon article pour s’en rappeler !
Pourquoi je grossis https://pourquoijegrossis.com/

 

 

 

 

Je vous en sers un p’tit bout, pas vrai ?!

 

Mais au fait … que faire avec tous ces blancs d’œufs restants?! Je vous suggère quelques idées … icilà ou encore ici (recette parfaite servie avec du Champagne !).

 

Et chez vous alors, vous avez mangé quel plat / dessert / mets traditionnel pour célébrer le nouvel an ?!!

 

☆☆☆

 

En ce cinquième jour de janvier, je souhaitais terminer mon article, et ce partage de recette traditionnelle de mon île qui me tient tant à cœur, en vous souhaitant une excellente nouvelle année !!! Que 2020 soit pour vous synonyme de renouveau et de bienveillance, envers vous-même en premier lieu et envers ceux qui vous entourent. Que cette nouvelle aventure porte bien son nom. Que vous regardiez avec un nouveau regard vos essentiels.

Et toujours, toujours, ces petites étoiles et grands sourires à semer ici et là.  ❤

Venez les répandre également sur Instagram !

 

☆☆☆

 

Article precedent

Vous aimerez peut-etre

2 Commentaires

  • Reply une-petite-faim 6 janvier 2020 at 23 h 39 min

    coucou voilà une recette qui ouvre l’appétit, merci du partage, bisous et à bientôt

  • Reply gridelle 11 janvier 2020 at 19 h 04 min

    ah le pâté créole de ma belle île! qu’ils me manquent !!! cette version sucrée à plein de charme!

  • Repondre

    Translate »