A TABLE !, C'est sucré...

Galette des rois à la crème d’amande, saveur pistache & cerises.

 

 

Il y a deux ans, en janvier 2015, j’ai réalisé ma première galette des rois à la maison, à la crème d’amande et aux saveurs pistache et cerises. Ce fut un sacré défi de me lancer dans cette recette car la pâte feuilletée me paraissait absolument infaisable … Et bien c’était sans savoir que le superbe blog de Cécile,  Royal Chill, avait publié LA fameuse recette de la pâte feuilletée inversée de Pierre Hermé ! L’article était si inspirant, la pâte semblait si simple à faire, que je me suis mis en tête de relever le défi, avec une crème pistaches-cerises, et j’en suis vraiment très fière !

Je crois n’avoir jamais mangé une galette aussi bonne, et je le dis très modestement. Lol.

Il est évident que la réalisation de cette galette vous demandera du temps et de la patience. Si vous en manquez, je vous invite à utiliser une pâte feuilletée déjà toute prête. Mais je vous le redis, et vous vous en doutez, elle est franchement meilleure faite par vous-mêmes !

C’est avec plaisir que je partage avec vous cette excellente recette ici aujourd’hui.

A vous d’jouer !

 

 

 

 

Vos essentiels pour 6 gourmands presque raisonnables:

 

Pour la pâte feuilletée inversée 
(3 pâtons obtenus, pour 3 disques de 26 cm de diamètre environ):

Pour la 1ère pâte:

– 75 g de farine type 45
– 75 g de farine type 55
– 375 g de beurre à peine mou (très important)

Pour la 2ème pâte, dite « la détrempe »:

– 15 cl d’eau
– 1/2 cc de vinaigre d’alcool
– 10 g de sel (j’en ai mis moins, dans la recette originale il est question de 15 g de sel)
– 175 g de farine type 45
– 175 g de farine type 55
– 110 g de beurre mou

 

Pour la garniture :

– 65 g de beurre pommade
– 55 g de sucre
– 65 g d’amandes en poudre
– 15 g de farine
– 1 œuf
– 1 cc d’arôme d’amande amère
– 1 cs de pâte de pistache
– 1 pointe de colorant (gel Wilton) vert, à doser comme vous le souhaitez (* facultatif)
– une bonne trentaine de cerises au sirop

 

Pour la dorure:

– 1 œuf + 1 jaune

 

Pour le sirop de sucre:

– 45 g de sucre
– 5.5 cl d’eau

 

1. La veille, préparer la pâte…

 
Préparer la première pâte.
 

Dans le bol de votre robot, avec la feuille, mélanger les deux farines avec le beurre. 

Peu à peu, une boule de pâte va se former.

 

 

 

Aplanir pour former un disque épais de pâte ou un rectangle d’environ 1 cm d’épaisseur.

 

 

 

Envelopper d’un film alimentaire et placer au réfrigérateur pendant deux heures.

 
 
 
Préparer la deuxième pâte.
 
 

Mélanger dans un petit bol l’eau, le vinaigre et le sel.

 

Dans le bol de votre robot, avec la feuille, mélanger les deux farines avec le beurre.

 

Verser progressivement le mélange eau-vinaigre-sel. Il ne faudra pas utiliser toute cette eau. La pâte devra être juste molle et pas collante.

 

Former une boule et l’aplatir en un carré.

 
 
 
 
 

L’envelopper de film alimentaire et placer également au réfrigérateur pendant deux heures.

 
 
 
Deux heures plus tard …
 
 

Sortir du réfrigérateur le disque et le carré de pâte.

 

Les laisser quelques minutes à température ambiante si elles sont très compactes.

 

Fariner légèrement le plan de travail et abaisser le disque de pâte plus finement.

 

 

 

Poser au milieu du disque le carré de pâte.

 

 
 

Rabattre les pans de pâte autour du carré. 

Bien souder les bords avec vos doigts pour ne laisser aucun espace.

 

Sur ma photo, on voit que la pâte a légèrement adhéré (rien de catastrophique, ouf) au papier sulfurisé posé sur mon plan de travail. 

N’hésitez donc vraiment pas à fariner le plan et vos mains légèrement pour bien la manipuler.

 

 
 
 

A l’aide d’un rouleau à pâtisserie (fariné aussi), étaler le carré obtenu en un long rectangle.

Abaisser la pâte toujours en partant du centre.

 

 
 

Rabattre ensuite les deux quarts de pâte vers le centre du rectangle.

 

 

Plier enfin la pâte en deux.

 

 
 

Ce premier « tour » est ce qu’on appelle un « tour double » ou « en portefeuille »

 

Aplanir légèrement le pâton obtenu et l’envelopper de film alimentaire.

 

Placer au réfrigérateur pendant une heure.

 

 
Une heure plus tard …
 
 

Sortir le pâton du réfrigérateur.

 

Le placer devant vous comme sur la photo précédente et l’abaisser de nouveau en un long rectangle.

 
 
 
 

Refaire un  » tour double », c’est-à-dire rabattre de nouveau les deux extrémités du rectangle vers son centre puis plier la pâte en deux.

 

 
 
 
 

Aplanir légèrement le pâton obtenu et l’envelopper de film alimentaire.

 

Le placer encore une fois au réfrigérateur pendant une heure ou pendant une nuit.

 

 
 
 
 
 

Les deux tours doubles sont finis et il ne restera qu’un tour simple, à effectuer 30 minutes avant utilisation de la pâte.

Personnellement, j’ai effectué le tour simple le lendemain. J’ai donc laissé la pâte reposer une nuit au réfrigérateur.

 

 

2. Le lendemain …

 

Sortir la pâte du réfrigérateur.

 
 
 

L’abaisser en un long rectangle.

Effectuer le « tour simple »:
rabattre cette fois le tiers de la pâte vers le centre du rectangle.

 

 

Puis rabattre l’autre tiers. Vous allez former ainsi (à peu près) un carré.

 

 
 
 

Envelopper encore une fois de film et placer au réfrigérateur 30 minutes.

 

Au bout des 30 minutes de repos, trancher avec un couteau le grand carré de pâte en trois pâtons rectangulaires de même taille. 

 

Vous pourrez congeler deux pâtons (à laisser décongeler tranquillement au réfrigérateur ensuite avant utilisation) et utiliser le 3ème pâton pour votre galette du jour enfin !

 

Vous pouvez surtout et avant tout maintenant admirer votre réussite !

 

Bravo !

 
 
 
 

 

 

 
 
 

3. Préparer la garniture…

Dans un bol, fouetter le beurre et le sucre jusqu’à obtenir une texture mousseuse.

Ajouter la poudre d’amande, puis la farine et fouetter de nouveau.

Incorporer l’œuf, l’arôme et la pâte de pistache ( si, comme moi, vous ajoutez du colorant, c’est le moment, avec la pointe d’un couteau) puis bien mélanger pendant une minute.

Réserver au frais.

 

4. Le montage de la galette…

Sortir la pâte du réfrigérateur et la diviser en deux.

Abaisser finement le premier pâton sur un plan de travail légèrement fariné.

Utiliser un cercle pour délimiter et « couper » les contours du premier disque de pâte, ce sera le plus large.

Abaisser de la même façon le deuxième pâton.

Utiliser de nouveau le cercle pour vous aider à tracer cette fois-ci un cercle à 1 cm du bord, comme sur la photo.

 

 

Vous obtenez donc deux disques de diamètre légèrement différent.

Les envelopper séparément de film et les placer au réfrigérateur pendant 30 minutes.

[ Note importante: superposer les chutes de pâte et les abaisser au rouleau à pâtisserie pour les utiliser pour des petits feuilletés par exemple. Si vous formez une boule de pâte avec les chutes, le feuilletage disparaîtra ! Ce serait bien dommage, non?! ]

 

 

Sortir les disques du réfrigérateur.

Sur une plaque, recouverte d’un tapis de cuisson ou de papier sulfurisé,
poser le disque de pâte le plus petit.

A l’aide d’un pinceau, humidifier avec de l’eau les contours du disque.

 

 

Étaler la crème d’amande à la pistache au centre du disque, éviter les contours.

 

 

Répartir les cerises sur la crème.
La prochaine fois, j’en mettrai bien davantage car l’association avec la crème est terriblement bonne !

 

 

 

Mettre trois cuillères à soupe de la crème restante dans une poche à douille lisse puis recouvrir les cerises avec des spirales de crème. Attention à ne pas trop garnir de crème ou de cerises pour pouvoir bien recouvrir et souder le tout ensuite.

Poser le deuxième disque (humidifier préalablement ses contours également) au-dessus du premier et bien souder leurs contours en exerçant une pression avec vos doigts.

 

 

Battre un œuf et un jaune puis badigeonner avec un pinceau le dessus de la galette.
Le pinceau vous aidera à ne pas en mettre trop pour un aspect bien plus joli après cuisson.

 

 

Si vous le souhaitez, façonner les contours à l’aide de la pointe d’un couteau ou le manche d’une cuillère qui vous servira à relever légèrement la pâte tout autour du disque.
Vous pouvez aussi presser les contours avec une fourchette, simplement laisser les contours juste soudés ainsi, sans décoration particulière ou encore relever tout le contour pour obtenir un bord bien épais de pâte. D’autres façonnages sont bien sûr possibles !

 

 

Placer au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Utiliser ensuite la pointe tranchante d’un couteau pour rayer le dessus de la galette.
Il ne faut pas couper la pâte mais légèrement tracer des traits, selon le motif de votre choix.

J’appréhendais ce moment mais en fait je l’ai tout simplement adoré !

 

 

Faire un petit trou à peine visible au centre de la galette.

Placer de nouveau au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Préchauffer votre four à 180°.

Enfourner à 180° pendant 20 minutes puis baisser la température à 160° et laisser cuire encore 30 minutes, à surveiller selon les fours.

 

Quelques minutes avant la fin de la cuisson, préparer le sirop de sucre.

Dans une casserole, porter à ébullition l’eau et le sucre.

Laisser légèrement épaissir en un sirop et retirer du feu.

 

 

Quand la galette est cuite, la sortir du four et la badigeonner immédiatement du sirop du sucre.

Laisser refroidir et …

c’est prêt !

 

Bonne dégustation !

 
 

 

Pas mal, non ?! 🙂

 

 

 

 

 
 

 

 

Verdict: je n’ai jamais mangé une galette aussi bonne de ma vie !!!
Que ce soit la pâte ou l’ensemble, c’était EX-CE-LLENT et je pèse mes mots !
Franchement, impressionnant! Je ne peux que vous recommander cette recette !
Certes la réalisation de la pâte et l’attente sont longues mais je vous assure, faites-le au moins une fois  (mais je parie qu’il y en aura plein d’autres, c’est ce que je me dis maintenant !) pour ne pas mourir bête (et affamé-e), cela en vaut la peine, c’est dément !

 

 

 
 
 
* Je vous souhaite une excellente nouvelle année.
Que 2017 soit pour nous tous l’année de la concrétisation de nos plus beaux projets ! *
 
 
 
 Retrouvez Pourquoi je grossis également sur Instagram !
 
 
Article precedent Article suivant

Vous aimerez peut-etre

18 Commentaires

  • Reply BoopCook 5 janvier 2017 at 6 h 40 min

    miiam

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 5 janvier 2017 at 14 h 46 min

      Héhé 😉

  • Reply edith 5 janvier 2017 at 12 h 34 min

    bonjour, merci beaucoup pour cette recette, je l’attendais pour me lancer!! mais une petite question me travaille, j’ai un doute concernant les quantités annoncées : est-ce qu’il s’agit bien de 62,5 g de beurre et idem d’amande en poudre pour la garniture? Je trouve que ça fait pas beaucoup (comparé aux autres recettes) et la précision à 0,5 g me fait peur. D’ailleurs je pense que ma balance n’est pas aussi précise!! Merci de lever le doute.

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 5 janvier 2017 at 14 h 49 min

      Bonjour Edith,
      n’ayez pas peur, si vous n’avez pas une balance aussi précise, vous pouvez arrondir à 65 g et à 15 g, il n’y aura aucun souci 🙂
      Très bonne journée, au plaisir de vous relire après votre réalisation !
      Nath

  • Reply Charlotte 5 janvier 2017 at 13 h 22 min

    Bonjour !
    combien de cm de diamètre pour cette quantité de crème ? 🙂
    Merci !

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 5 janvier 2017 at 14 h 50 min

      Bonjour Charlotte,
      comme cela est indiqué dans la recette, ce sont des disques de 26 cm environ 🙂
      A très vite pour partager avec moi votre retour !
      Bon après-midi,
      Nath

  • Reply Mélina & Chocolat 7 janvier 2017 at 14 h 17 min

    Quelle tuerie, j’adore l’ensemble pistache/cerises !

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 9 janvier 2017 at 16 h 46 min

      Merci beaucoup Mélina, bonne fin d’après-midi à toi ! C’est l’heure du goûter là, naaan ?! 🙂
      Bises,
      Nath

  • Reply LadyMilonguera 7 janvier 2017 at 20 h 00 min

    Irrésistible cette galette !

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 9 janvier 2017 at 16 h 47 min

      Merci Sandrine, c’est un délice, c’est vrai ! ^_^
      Bises,
      Nath

  • Reply Aurélie 8 janvier 2017 at 17 h 49 min

    Très beau feuilletage, très réussi bravo ! Et les couleurs sont belles, avec la pistache et les cerises 😉

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 9 janvier 2017 at 16 h 48 min

      Je suis ravie que ma galette te plaise à toi aussi Aurélie, merci pour cet adorable message !
      Passe une belle fin de journée.
      A bientôt,
      Nath

  • Reply Je suis gourmande mais je me soigne 9 janvier 2017 at 14 h 50 min

    Je comprends mieux désormais pourquoi ta galette est si verte ! C’est l’ajout du colorant ! Pourquoi pas, c’est impressionnant. Concernant la pâte feuilletée… Je me lancerai justement quand j’aurai + de temps et + de patience ! :o)

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 9 janvier 2017 at 16 h 51 min

      Bonjour ! Ici il y a un ajout de colorant mais rien ne t’empêche de ne pas en mettre 😉
      Ceci dit je trouve la couleur de la garniture un peu terne sans … A toi d’choisir !
      Pour la pâte, tout est une question de temps et de patience en effet … car sinon c’est extra simple ! Courage !
      Bonne fin d’après-midi à toi,
      Nath

  • Reply The-FoodTrotter 17 janvier 2017 at 19 h 56 min

    Je suis absolument bluffé! La qualité de la pâte feuilletée est incroyable, la crème, les cerises pochées etc… Quel régal et quel spectacle pour les yeux 🙂

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 23 janvier 2017 at 20 h 54 min

      Merci beaucoup, cela a été un vrai plaisir de la réaliser aussi !
      A ton tour !!! 😀
      Bonne soirée,
      Nath

  • Reply Royal Chill 9 février 2017 at 15 h 35 min

    Je viens seulement de tomber sur cette recette et ce joli clin d’oeil ! Merci beaucoup Nath ! Je suis vraiment contente que la pâte t’ait plu autant ! J’avoue, depuis que je l’ai testée je la refais chaque année en grande quantité et je congèle le reste 🙂
    Ta recette a juste l’air démente… je sens l’odeur de la pistache d’ici et les photos sont superbes ! <3

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 9 février 2017 at 22 h 25 min

      Tu vois Cécile, tu en parles, et voilà que j’ai envie de galette ! … Faut pas me tenter comme ça !!!
      Merci à toi pour tes inspirations régulières et tes clichés très / trop appétissants !
      Bisous,
      Nath

    Repondre

    Translate »