A TABLE !, C'est sucré...

Gâteau au chocolat… meringué !

 

 

 

C’est la « recette réconfort » du mois ! Je n’ai pas pu publier régulièrement le mois dernier, plusieurs projets sur le feu ne me permettant pas de prendre mon temps pour le faire. Et comme je n’aime pas bâcler les choses, j’ai préféré alors attendre THE moment pour vous publier cette recette. Et ce moment, c’est aujourd’hui. Et puis ce mois est tellement particulier en tous points que cette pause réconfortante, nous l’avons tous bien méritée, pas vrai? Pendant que vous me lisez attentivement, coucou toi, sachez que cette recette me parle tellement foooort ! J’ai besoin d’une énorme part de ce gâteau au chocolat ET meringué maintenant ! Mais je ne peux pas me remettre en cuisine maintenant, erf. La pile de dossiers ne veut pas ! Alors, en attendant de me remettre aux fourneaux, je compte sur vous et vos retours ! Je vous promets que la meringue craquante, les noisettes qui s’y cachent et le gâteau au chocolat très aérien vous feront un sacré effet !

Je vous confie la recette, celle du fabuleux site www.marthastewart.com , oui, la grande Martha Stewart herself, et je vous donne rendez-vous dans votre cuisine dans quelques heures pour la dégustation ! J’ai diminué la quantité de sucre dans le gâteau au chocolat volontairement et je vous invite à en faire de même. Et vous avez bien lu, il s’agit d’une recette de gâteau au chocolat sans farine. Et oui, c’est absolument possible et excellent ! … Au fait, si vous désirez uniquement réaliser le gâteau au chocolat, aucun souci, il est très bon aussi sans la meringue, à vous de choisir !

N’oubliez pas de me dire si vous l’avez apprécié ou si vous avez l’intention de le réaliser, c’est toujours un grand plaisir de vous lire ! … Bon. Vous préparez vos ingrédients  et on y va !

 

 

 


 

Gâteau au chocolat meringué.

 

Vos essentiels pour un gâteau de 22 cm de diamètre:

220 g de chocolat noir (+ 80 g à couper en fins copeaux)

 

 

 

 

Les étapes de la recette:

 

Le gâteau au chocolat…

Faire fondre au bain-marie 220 g de chocolat. Mélanger, laisser refroidir et réserver.

Préchauffer votre four à 180°.

Beurrer un moule à charnière (ou à manqué), placer du papier de cuisson sur la base du moule à charnière si vous le souhaitez et fariner légèrement.

Placer les noisettes entières dans une plaque à pâtisserie et les enfourner pendant 10 minutes à 180°. Les retirer ensuite et ôter leur pellicule en les frottant vigoureusement avec un torchon propre et sec. Laisser tiédir puis, une fois tièdes, hacher très grossièrement les noisettes. Réserver.

Préchauffer votre four à 170° à présent.

Dans le bol de votre robot, fouetter le beurre mou et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne légèrement mousseux.

Ajouter les jaunes les uns après les autres, en fouettant bien entre chacun des ajouts.

Verser alors le chocolat fondu (à température ambiante), l’extrait de vanille et le rhum. Fouetter vivement.

Dans un autre bol, faire monter en neige ferme les six blancs avec une pincée de sel pendant environ deux minutes.

Mélanger à la pâte chocolatée 1/3 des blancs avec une maryse. Puis ajouter les 2/3 restants délicatement, en soulevant doucement la pâte sans trop casser les blancs. Utiliser toujours votre maryse pour le faire.

Verser la pâte obtenue dans votre moule et enfourner à 170° pendant 25 minutes (NDLR: avec ce temps de cuisson, le gâteau sera fondant, à vous de choisir de prolonger ce temps de quelques minutes pour l’obtention d’une texture moelleuse).

 

Préparer la meringue…

Dans un bol, mélanger les noisettes concassées, les copeaux de chocolat et la fécule de maïs. Réserver.

Faire monter en neige ferme avec une pincée de sel, et à vitesse rapide, les quatre blancs d’œufs.

Quand les blancs commencent à prendre, ajouter progressivement le sucre blanc. Fouetter ainsi pendant environ 8 minutes.

Finir par l’ajout des noisettes, du chocolat et de la fécule. Fouetter à peine quelques secondes. Réserver.

 

Une fois le gâteau cuit…

Le retirer du four.

Répartir la meringue à l’aide d’une spatule et replacer le moule dans le four toujours allumé, à 170°.

Laisser cuire la meringue, elle va aussi légèrement brunir, pendant 30 à 35 minutes, coloration à surveiller selon les fours.

Sortir ensuite le moule et laisser le gâteau refroidir 15 minutes afin de le démouler délicatement. Vous pouvez vous aider d’une lame de couteau pour détacher délicatement les contours si nécessaire.

Patienter au minimum une heure avant le moment du service, la meringue sera bien croquante. Pour une texture fondante du gâteau, vous pouvez le servir tiède, 30 minutes après le démoulage !

 

Bonne dégustation!

 


 

 

Que j’aime ces étapes de réalisation en photographies …

 

 

 

 

Et après la cuisson… Magnifique, pas vrai?!

 

 

 

 

On le laisse refroidir et on le dévoile délicatement …

 

 

 

 

Et le moment préféré, bien entendu !

 

 

 

 

 

Vous avez testé et / ou aimé cette recette?

Laissez-moi un commentaire ci-dessous et mentionnez @pourquoijegrossis sur Instagram ! 

… Invitez-moi à votre table !

 

Article precedent

Vous aimerez peut-etre

6 Commentaires

  • Reply LadyMilonguera 8 novembre 2020 at 21 h 38 min

    Ton gâteau est terriblement gourmand !

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 28 novembre 2020 at 21 h 17 min

      Merci beaucoup dear Lady ! On se régale fort bien, c’est vrai 😀
      Bon week-end !
      Nath

  • Reply Oriane 8 novembre 2020 at 23 h 20 min

    J’adore les gâteaux au chocolat meringué, celui de Martha Stewart ne peut être qu’excellent 😉

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 28 novembre 2020 at 21 h 19 min

      Coucou Oriane !
      En effet, il est tellement bon et ce côté croquant – fondant fait aussi tout son charme !
      J’espère voir très vite ta réalisation !
      Au plaisir de te lire,
      Nath

  • Reply Muriel 9 novembre 2020 at 22 h 09 min

    Un gâteau doublement gourmand !

    • Pourquoi je grossis
      Reply Pourquoi je grossis 28 novembre 2020 at 21 h 21 min

      Merci Muriel, il a tout pour plaire il faut le dire ! 😀
      A table, il plaît déjà beaucoup visuellement mais alors à la dégustation, tout le monde est conquis !
      Bon week-end à toi,
      Nath

    Repondre

    Translate »