A TABLE !, C'est sucré...

Marbré (ou zébré) vanillé au cacao, glaçage rocher aux amandes.

 

 

 

La valeur sûre d’un goûter: le marbré, qu’il soit présenté en cake, gâteau rond ou encore bundt cake ! Oui mais je l’ai réalisé pour le dessert ici … Et bien cela fonctionne à merveille aussi ! D’autant que mon cake marbré est devenu cake marbré habillé d’un glaçage façon « rocher », aux amandes torréfiées et au chocolat noir … Je n’vous raconte pas la Gourmandise ! Enfin, si, puisque vous êtes super sympas, je vais vous la raconter car c’est bel et bien la recette du jour !

Pour la recette du SUCCULENT glaçage, c’est celle-ci, déjà publiée sur le blog, ma recette préférée, à ne surtout pas changer! Et pour la base marbrée, c’est la publication du blog Hervé Cuisine qui m’a inspirée. Simple et efficace ! J’ai juste diminué légèrement la quantité de sucre (car j’ai opté pour un délicieux glaçage) et j’ai ajouté les graines d’une gousse de vanille (car c’est trop bon !). Dans la pâte cacaotée, j’ai aussi ajouté du rhum blanc, et ouais. Je me rappelle d’un cake marbré réalisé il y a quelques années, jamais publié ici (je ne me souviens plus du pâtissier qui avait partagé cette recette?), pour lequel j’avais préparé un sirop à base de rhum. Il s’agissait de bien imbiber le cake de ce sirop puis de l’enrober de chocolat; rien qu’ça ! Et c’était superbement bon. Un peu long à faire ceci dit, pour les gourmands impatients qui se reconnaîtront. Alors voici en quelque sorte aujourd’hui une version qui en est inspirée, simplifiée (et c’est tant mieux), parfaite pour nous ! –> En cuisine !

 

 


Marbré vanillé au cacao, glaçage rocher aux amandes.

 

Vos essentiels pour un cake de 24 cm, soit 10 à 12 parts:

3 œufs

180 g de sucre

les graines d’une gousse de vanille

100 g d’huile de tournesol

50 g de beurre mou

50 ml de lait demi-écrémé

175 g de farine

1 / 2 sachet de levure (environ 5 g)

1 cc de bicarbonate alimentaire

20 g de poudre de cacao non sucré

2 cs de rhum

 

Les étapes de la recette…

Préparer un moule à cake: le beurrer et le réserver.

Dans deux bols, séparer les jaunes et les blancs. 

Dans le bol qui contient les jaunes, ajouter le sucre et les graines de vanille. Fouetter pendant 5 minutes.

Verser ensuite l’huile et ajouter le beurre mou. Fouetter vivement.

Incorporer le lait et mélanger encore pour une pâte bien homogène.

Verser par-dessus le mélange tamisé farine – levure – bicarbonate. Mélanger avec une maryse.

Monter les blancs en neige ferme (avec une pincée de sel) et les ajouter en trois fois en mélangeant délicatement, sans casser les blancs, toujours à l’aide d’une maryse.

Séparer la pâte en deux, dans deux bols.

Dans un des bols, verser la poudre de cacao tamisée et le rhum. Mélanger doucement à l’aide d’une maryse jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène.

Préchauffer votre four à 180°.

Placer deux louches dans vos deux bols (idéalement deux louches de la même contenance).

Alterner une couche de pâte vanillée, puis une couche de pâte au cacao-rhum. Bien placer le contenu de la louche au centre de la couche de pâte précédente. Pour un joli effet marbré (ou zébré), il faut prendre son temps !

Alterner les couches de cette façon jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte.

Prendre une tige en métal (ici un testeur de cuisson; un pic à brochette serait parfait aussi), l’insérer dans la pâte et former des spirales, selon le sens de votre choix.

Enfourner à 170° pendant 45 minutes, cuisson et coloration à surveiller selon les fours.

Une fois le gâteau cuit, le laisser refroidir complètement puis le démouler sur une grille.

 

Préparer alors le glaçage.

 

Le gâteau refroidi est toujours sur la grille, avec un grand plateau en-dessous.

Répartir le glaçage tout chaud sur l’ensemble du gâteau. Vous pouvez vous aider d’une spatule coudée.

Laisser ensuite figer le chocolat à température ambiante pendant une heure au minimum (idéalement ce serait trois ou quatre bonnes heures).

Servir et savourer !

 

Bonne dégustation !

 


 

 

 

Je n’ai patienté qu’une heure et demie avant le service, j’ai commencé mon gâteau tardivement. Si vous avez plus de temps devant vous, laisser le glaçage reposer tout doucement pendant trois ou quatre heures.

Et s’il vous reste du glaçage, évidemment, le service se fera avec lui. C’est absolument parfait, réconfortant au possible !

 

 

 

 

J’ai hâte de vous lire et de voir vos réalisations !

 

 

Vous avez testé et / ou aimé cette recette?

Laissez-moi un commentaire ci-dessous et mentionnez @pourquoijegrossis sur Instagram ! 

… Invitez-moi à votre table !

 

Article precedent

Vous aimerez peut-etre

1 Commentaire

  • Reply LadyMilonguera 17 juin 2020 at 19 h 43 min

    Avec ce glaçage, c’est juste irrésistible…

  • Repondre

    Translate »